Hypnose : les 2 idées reçues les plus courantes 

Voici en quelques mots les 2 idées reçues principales (des peurs qui n'ont pas lieu d'être) que les personnes qui me consultent partagent le plus souvent, et ce que je peux vous en dire.

 


1• "Je ne suis pas réceptif.ve"

L'hypnose de spectacle a cet avantage de faire connaître l'hypnose à un large public. Et en effet, certaines choses peuvent être spectaculaires en hypnose ! Cependant, ce que le public ne sait pas forcément, c'est que seuls 10 à 15% des personnes sont réceptives à ce type d'hypnose en général. Les spectateurs qui montent sur scène sont ceux qui auront été les plus réceptifs aux exercices que l'hypnotiseur aura proposé au début du spectacle... Durant ces premiers exercices, le public peut avoir l'impression que le spectacle a déjà débuté... mais en réalité ce n'est qu'une "répétition" pour l'hypnotiseur, qui lui permet de repérer les personnes les plus adaptées pour son spectacle.


En revanche, tout le monde est réceptif à l'hypnose thérapeutique ! Alors que l'hypnose de spectacle est rapide, directive et extrême, le protocole thérapeutique est très doux, suggestif et subjectif. Prenons un exemple : si je prononce le mot "plage", vous avez tout de suite une image de plage qui vous vient en tête, voire des odeurs ou des sensations liées à l'idée que vous vous faites d'une plage. Ces images ou sensations vous sont propres, elles correspondent à tout ce que vous avez vu, entendu, ressenti, enregistré, en rapport avec la notion de plage... en bref, à tout le "rapport émotionnel" que vous avez avec "la plage". Mais bien sûr, quand je prononce le mot "plage", j'ai moi aussi une image, des odeurs ou des sensations qui s'activent dans mon esprit ; pourtant, ce ne sont pas les mêmes que les vôtres, alors que j'ai utilisé strictement le même mot. Et je pourrais vous donner mille détails de cette plage (les arbres, la couleur du sable, le nombre de nuages dans le ciel...), vous continueriez à visualiser cette plage à votre manière, à votre façon (avec ou sans arbre, avec la couleur de sable qui vous convient, avec le nombre de nuages que vous voudrez, etc.). 


C'est un exemple qui vise à vous montrer qu'en hypnose, on se connecte à notre inconscient, à notre propre rapport émotionnel aux choses, et donc l'hypnothérapeute ne peut pas vous obliger à visualiser cette fameuse plage d'une façon qui ne vous conviendra pas, et donc à faire un travail qui ne conviendra pas à votre sensibilité, à votre histoire, vos envie, vos valeurs profondes.

 

Ce qui m'amène à la deuxième idées reçue :

 


2• "Je ne veux pas être manipulé.e"

Suite à ce que vous venez de lire juste au-dessus, vous avez certainement compris qu'en hypnose thérapeutique, vous ne pourrez pas être manipulé.e : puisque vous pourrez voir, ressentir et imaginer ce que vous voulez, ce qui vous viendra spontanément à l'esprit. Ce qui conviendra à votre sensibilité, à votre histoire, vos envie, vos valeurs profondes. L'hypnothérapeute est là pour fournir le cadre et les outils qui permettront de faire un travail efficace, mais durant la séance vous serez seul.e avec votre inconscient. 


Par ailleurs, choisir son hypnothérapeute est primordial : vous devez vous sentir à l'aise avec lui ou elle, avoir confiance et pouvoir tisser une relation thérapeutique viable.

 


Ce qu'est donc réellement l'hypnose thérapeutique :
 

Pour schématiser, l'hypnose thérapeutique va tendre à provoquer un état de conscience situé entre l'éveil (état de conscience que vous connaissez bien, dans lequel vous êtes actuellement), et le sommeil (que vous connaissez bien aussi, dans lequel vous étiez cette nuit). En hypnose thérapeutique, on fait en sorte que vous laissiez un peu de côté les automatismes que votre cerveau "conscient" impose, car il réfléchit trop, anticipe, analyse… pour que vous soyez plus en contact avec votre cerveau "inconscient" qui ressent, imagine, c'est le cerveau des émotions, de l'intuition, de l'instinct. On a tous un cerveau qui fonctionne comme ça*, donc à partir du moment où vous avez un cerveau, vous êtes réceptif.ve à l'hypnose thérapeutique !


A la façon dont on est déjà dans cet entre-deux quand on est plongé dans un livre ou absorbé par un film par exemple (et on va pouvoir ressentir des émotions alors qu'on est simplement en train de lire des mots ou de regarder des images), l'hypnose va tenter de vous donner accès à la partie sensible de votre cerveau (l'inconscient), c'est-à-dire votre rapport émotionnel aux choses, à la vie (vos ressources, vos envies profondes, ainsi que vos peurs, vos blocages, etc.)... mais en faisant en sorte que cet état puisse durer toute la séance, pour enregistrer les messages qui sont bons pour vous, pour enclencher le changement que vous cherchez et atteindre vos objectifs.


Je précise néanmoins que votre sensibilité dépend du moment de votre vie et des conditions dans lesquelles vous vous trouvez ; pour cette raison, je vous accueille en cabinet dans une atmosphère chaleureuse et rassurante, dans laquelle vous pouvez vous sentir à l’aise. Pour cette raison également, si vous n'avez pas été réceptif.ve à un spectacle d'hypnose à un moment de votre vie, vous pourrez tout à fait l'être quelques mois plus tard (et vice-versa) !

On fait d'ailleurs une différence entre "réceptivité" et "suggestibilité" en hypnose : la première désignant la capacité d'une personne à entrer dans cet état modifié de conscience qu'est l'hypnose, la deuxième désignant la capacité d'une personne à se laisser plus ou moins porter par les suggestions, et ainsi visualiser ou ressentir certaines choses durant une séance. La réceptivité, c'est une capacité à s'ouvrir à sa sensibilité, à ses ressentis. La suggestibilité, c'est la capacité à se laisser aller et à redevenir l'enfant qu'on a tou.te.s été. 


Dernier point important : vous n'avez pas besoin de "croire" à l’hypnose ! Le principal est que vous ayez envie de changement ; pour le reste, il vous suffit de faire confiance à votre inconscient… Pas de règle ni d'obligation en hypnose : vous pourrez voir, ressentir et imaginer ce que vous voulez ! D'ailleurs, même sans être "profondément" en hypnose, le travail peut opérer malgré tout. Seulement, plus vous vous autoriserez à vous laisser porter par la voix de l'hypnothérapeute, et les images, pensées et sensations qui vous viendront naturellement... plus l'expérience sera agréable. Vous verrez rapidement qu'il n'y a aucune raison de  ne pas se laisser aller, tellement c'est agréable et bénéfique... 

*hormis les cas de personnes souffrant de troubles épileptiques, bipolaires, de schizophrénie ou de paranoïa

 


 

©  AUNEUF 2020 • Mentions légales / CGV

bonjour@auneuf.fr • 06 44 69 79 44

Doctolib.png