L'hypnose avec les enfants

Les enfants sont très réceptifs à l'hypnose ! En effet, ils sont habitués à plonger facilement dans un monde imaginaire, à faire appel à leurs émotions et leurs sensations, à jouer un rôle... Ensemble, on va raconter et inventer des histoires pour se sentir mieux (c'est de cette façon que l'approche peut leur être présentée d'ailleurs !)

Comment se déroulent les séances ?

 

Les séances avec les enfants (jusqu'à 12 ans) sont très différentes de celles des adultes, dans la forme : il s'agit principalement de jeux d'imagination, d'exercices ludiques, d'élaboration d'histoires ou de contes... adaptés à son âge et son degré de développement cognitif. L'enfant est donc actif·ve dans l'expérience. Il ou elle vit un "voyage intérieur" pour activer des ressources qui lui seront utiles afin de se libérer de sa problématique, ou de transformer ce qui dérange, et d'obtenir un meilleur équilibre.

  • Au préalable de la séance, il est judicieux d'organiser un échange téléphonique avec l'un ou l'autre des parents afin de discuter, entre adultes, de la problématique de l'enfant

Ainsi, au début de la séance en cabinet, l'enfant peut s'exprimer à sa manière sur ce qui lui pose problème, ce qu'il voudrait changer, sans entendre "la version des grands" : c'est sa posture qui nous intéresse... Un échange se fait donc naturellement entre l'enfant, le(s) parent(s) et l'hypnothérapeute pour bien cerner la situation, et la façon dont l'enfant se situe dans celle-ci. Dans cette introduction, une relation de confiance s'instaure et sera primordiale pour la suite de la séance.

en quelques clics sur Doctolib

  • Le travail peut ensuite prendre place, dans l'imaginaire, l'échange et l'action

Les séances étant plus approfondies et personnelles pour l'enfant lorsqu'il ou elle est seul·e dans son exercice (accompagné·e par l'hypnothérapeute bien sûr), nous vérifions s'il ou elle est d'accord pour que le(s) parent(s) attende(nt) en-dehors du cabinet. Cela lui permet de plonger totalement dans les jeux et les histoires qui se raconteront durant la séance, sans se sentir observé·e ni jugé·e par le(s) parent(s). Mais s'il ou elle préfère, les parents peuvent rester présents, en se positionnant le plus en retrait possible.

  • A la fin de la séance, un échange permet d'expliquer au(x) parent(s) comment s'est déroulée la séance et ce qui est important à retenir

Parfois, il sera proposé à l'enfant de conserver un élément (un papier sur lequel il ou elle aura dessiné, un élément symbolique qui fait partie de la séance...) et il lui sera proposé de se sentir libre de raconter la séance à ses parents, ou de garder l'expérience pour elle ou lui. Bien sûr, je me tiens par la suite à disposition des parents pour expliquer les  grandes lignes du travail opéré, en toute transparence, ainsi que les éléments (exercice, symboles...) qu'ils pourront développer avec l'enfant éventuellement suite à la séance.

NB : A partir de 12 ans, les séances se déroulent de la même façon que pour des adultes.