© 2019 • AUNEUF • Mentions légales

Doctolib.png

Peut-on vraiment parler "d’addiction"​ au numérique ?

Smartphones, réseaux sociaux, jeux en ligne, sites de rencontre, etc. : depuis qu’internet est arrivé dans nos vies, et que les téléphones se sont transformés en mini-machines à tout faire, qu’on le veuille ou non : ça a changé beaucoup de choses ! Dans notre relations aux autres, et dans notre relation à nous-mêmes.

 

C'est vrai :

  • tous nos amis tiennent dans le creux de la main,

  • l’amour de notre vie peut être à des centaines de kilomètres, et en même temps juste au bout du doigt,

  • on a dans notre poche tous les casinos du monde,

  • les jeux, comme la sexualité, se vivent très bien de façon virtuelle tant qu’on est connecté, seul, à plusieurs, à distance…

 

Une chose est sure : les outils numériques sont formidables, très utiles, très pratiques. Pour trouver de l’information, partager de l’information, s’exprimer, créer, échanger, s’évader… et surtout : pour ne jamais s’ennuyer, se comparer, être accaparé… Mais vous le savez très bien, il suffit de peu pour qu’ils deviennent hautement addictifs, avec toutes les tentations, distractions, notifications et gratifications qu’ils proposent, sans fin… et ça peut être encombrant, au quotidien.

 

Alors… le numérique, c’est doux ou ça pique ? Comment passe-t-on d’une utilisation plaisir, à une utilisation compulsive ? Peut-on vraiment parler "d’addiction" au digital ? Est-ce que le digital pourrait faire mal ? 

 

Pour étudier cette question, j’ai lancé un podcast qui traite de la relation qu’on entretient avec tous ces outils numériques : "Douceur Cactus" ! Et l’épisode n°3 est justement consacré aux mécanismes d’addiction : comment définir l’addiction, et les addictions numériques en particulier ? Comment notre cerveau fonctionne-t-il à ce niveau ? En 21 minutes, l’épisode répond à ces questions ici :

https://podcast.ausha.co/douceur-cactus-les-addictions-numeriques/douceur-cactus-episode-3-comment-fonctionnent-les-addictions

 

[Spoiler alert] Vous verrez que le plaisir et la gestion de nos émotions sont au centre de ces questions. Et justement, les outils numériques sont des solutions de plaisir, et même du plaisir facile et rapide d’accès : trouver une information, voir une vidéo, draguer, jouer, recevoir des j’aime ou des commentaires…. Il suffit de piocher dans sa poche ! C’est facile, rapide, efficace. C’est justement ce qui fait qu’on peut avoir de plus en plus envie d’y revenir, encore et encore. 

 

La réponse est donc : OUI, on peut parler "d’addiction" au numérique. Mais chacun.e est plus ou moins sensible au sujet, et chacun.e réussit plus ou moins à équilibrer naturellement son rapport aux outils numériques. Le cerveau humain est capable de beaucoup de choses, et notamment de s’attacher facilement à ce qui nous fait plaisir. C’est pour cela que, dès la naissance, un lien d’attachement naturel et même de dépendance se crée avec les parents, et la mère notamment, qui nous nourrit et nous apporte ce plaisir des sens, en plus des bisous et des câlins.

 

Alors, "Douceur Cactus", est un podcast qui décrypte ce phénomène "d’addictions digitales", et qui vous propose de vraies histoires, de vrais témoignages, avec une parole différente des clichés médiatiques qu’on entend un peu trop souvent. Car en réalité, tout est une question d'équilibre, pour préserver le plaisir d'utiliser le numérique et conserver une vie sociale, amicale, professionnelle, agréable… on peut très bien consommer les technologies, sans être consommé par elles ! 

 

Ça a du bon de se faire plaisir, mais c’est bon aussi d’être conscient de tout ça, pour réussir mieux à comprendre notre propre fonctionnement, et peut-être voir les choses venir avant de se sentir "pris au piège", dans des habitudes trop encombrantes avec tous nos outils numériques… Douceur Cactus est donc un podcast qui vous aidera peut-être à mieux équilibrer votre rapport aux outils numériques. Je vous invite à écouter les premiers épisodes (disponibles sur les applications musicales, de podcast et sur YouTube) : 

 

www.douceurcactus.fr